Comment rentabiliser sa transformation digitale en réutilisant ses composants de test et de RPA ?

109 0
Robot checklist projet RPA

Après avoir redoublé d’efforts pour automatiser ses tests, il est légitime d’aspirer à encore plus de qualité, de résilience et de durabilité. Selon les résultats de l’enquête DevSecOps de GitLab, l’automatisation des tests est en effet considérée comme le plus grand goulet d’étranglement dans le processus de développement des logiciels. Il en résulte un défi de taille : l’incapacité à faire évoluer l’automatisation.

D’après une étude menée par notre partenaire technologique UiPath auprès de plus de 1 500 personnes, les trois principaux défis à relever pour réussir à faire évoluer l’automatisation sont : la qualité, la maintenance et la gouvernance.

Si l’extension de l’automatisation peut sembler ardue, le partage et la réutilisation des composants s’avèrent clés pour aboutir à une automatisation convergente entre les tests logiciels et la RPA grâce au partage et à la réutilisation des composants. Voyons de plus près de quoi il s’agit et comment cela fonctionne.

Que signifient le partage et la réutilisation des composants d’automatisation ?

La gouvernance centralisée des composants offre la possibilité de contrôler et de surveiller les automatisations à travers tous les départements de l’entreprise. Cette bibliothèque permet ensuite de partager et de réutiliser les automatismes, les infrastructures et les compétences entre les équipes. Tous les collaborateurs peuvent s’approprier les automatisations et les exploiter :

  • Développeurs citoyens
  • Développeurs RPA
  • Testeurs numériques
  • Administrateurs informatiques

En partageant et en réutilisant les composants d’automatisation, vous n’aurez plus besoin de gérer et de développer des automatisations avec plusieurs outils et langages de script. Vous pourrez alors atteindre tous vos objectifs d’automatisation avec une seule plateforme universelle.

Comment fonctionnent-ils ?

Grâce au partage et à la réutilisation des composants, les utilisateurs peuvent faire passer les tests logiciels du statut de poste de coûts de production à celui de créateur de valeur pour l’entreprise. Par exemple, si vous créez un composant pour tester un écran de connexion pour une application comme Salesforce, vous pouvez l’ajouter à une bibliothèque de composants pour que d’autres utilisateurs puissent se l’approprier. Les équipes RPA et informatiques peuvent alors l’utiliser directement. Ainsi, elles sont capables d’automatiser une plus grande partie de l’écran de connexion, ce qui rend le composant plus utile et résistant. Le fait de disposer d’une plateforme d’automatisation unique où vous pouvez partager et réutiliser des composants entre les équipes de test et de RPA crée des opportunités clés pour coordonner des processus métier cruciaux et en fait une ressource clé. 

Il s’agit d’un cercle vertueux : plus les composants sont réutilisés et améliorés, plus ils deviennent performants. Les utilisateurs peuvent évoluer en toute autonomie grâce à une bibliothèque de composants robustes qui couvre l’ensemble des applications. En outre, elle permet aux organisations de combiner l’outillage et la formation sur une seule plateforme.

A quels objectifs répondent le partage et la réutilisation des composants d’automatisation ?

L’automatisation des tests et la RPA sont en fait très similaires, tant au niveau de la création de l’automatisation que de ses avantages. Elles permettent notamment de :

  • Stimuler l’utilisateur
  • Naviguer dans une ou plusieurs applications
  • Parcourir un ensemble de données
  • Exécuter un processus ou une activité
  • Réduire les risques et les coûts

Cependant, l’une de leurs principales différences réside dans le fait que l’automatisation des tests est utilisée dans des environnements de test et de préparation, c’est-à-dire en préproduction. A l’inverse, la RPA est utilisée en production

Voyons alors comment l’automatisation convergente permet la réutilisation pour améliorer la qualité des composants tout en accélérant la mise à l’échelle, tant pour les équipes de test que pour les équipes RPA.

Quels sont leurs bénéfices pour l’entreprise ?

La RPA et les tests procurent des avantages mutuels qui permettent de partager et de réutiliser les composants d’automatisation.

  • Les avantages de la RPA

Grâce à la RPA, les entreprises peuvent améliorer la qualité de leurs tests, générer des données et automatiser plus rapidement. L’automatisation low-code permet aux testeurs et aux développeurs d’exécuter des tests de manière plus fiable et durable.

  • Comment les tests profitent-ils à la RPA ?

Les entreprises peuvent améliorer l’efficacité de la RPA en se basant sur les automatisations pour créer un environnement complet et résilient. Le test holistique des automatisations et des applications dont elles dépendent devient ainsi vital pour une exécution réussie et cohérente. En utilisant à la fois la RPA et les tests, les organisations sont équipées pour atteindre leurs objectifs d’automatisation, de stratégie commerciale et de transformation digitale.

A propos de StoryShaper

StoryShaper est une start-up innovante qui accompagne ses clients dans la définition de leur stratégie digitale et le développement de solutions d’automatisation sur-mesure.

Sources : StoryShaper, UiPath, GitLab

Laisser un commentaire