Principe #3 : adopter une approche cadencée et planifiée

497 1
Robotisation planification

Dans notre article Approche stratégique de la RPA en 7 principes clés, nous avons présenté les principes fondamentaux permettant de garantir le succès de votre projet d’automatisation. Dans cet article, nous allons détailler le principe #3 : adopter une approche cadencée et planifiée plutôt qu’une approche opportuniste.

En 2016, Jon Theuerkauf, alors Directeur de l’excellence opérationnelle chez BNY Mellon, définissait le principe directeur suivant pour ses équipes : débuter tout projet avec la vision finale en tête. Cette approche, qui fait de la vision cible le principe directeur des projets de tranformation, est typique des organisations les plus matures en termes de transformation digitale. Cela s’articule notamment avec notre premier principe clé, privilégier une approche de long terme.

Cette vision cible a eu tendance à évoluer dans le temps, en même temps que la RPA se faisait de plus en plus présente dans la feuille de route de la transformation digitale des entreprises :

  • en 2017, pour les entreprises les plus avancées dans leur intégration de la technologie RPA, l’objectif était souvent de mettre en place un centre d’excellence dédié à la robotisation (COE : center of excellence) ; souvent les projets étaient centrés sur des objectifs de productivité uniquement, en robotisant essentiellement des tâches répétitives à faible valeur ajoutée. Par la suite, ces COEs ont également eu vocation à intégrer des technologies connexes afin d’augmenter la valeur ajoutée de leurs processus, notamment autour de l’intelligence artificielle ; 
  • en 2018, la majorité de ces entreprises ont intégré leurs projets de RPA au sein de leur vision plus large de la transformation digitale, dépassant le simple objectif d’automatisation de tâches répétitives ; 
  • en 2019, beaucoup de ces entreprises ont élargi le périmètre d’application de la RPA, afin de poursuivre l’objectif du triple win : gain pour les utilisateurs, gain pour les clients, gain pour les actionnaires.

La profondeur et le niveau de détail de la vision cible est souvent un indicateur représentatif de l’importance qu’accordent les entreprises à la robotisation. Chez beaucoup de nos clients, l’approche initiale est plutôt opportuniste, basée sur quelques besoins spécifiques (e.g. pilotage d’une application ancienne qui ne dispose pas d’APIs). Une part importante de notre activité consiste ainsi à repositionner la RPA au sein de la stratégie digitale de l’entreprise, et celle-ci au sein de la stratégie globale.

Une étude menée par le cabinet Knowledge Capital Partners sur 64 grandes entreprises indique que pour la majorité d’entre elles (67%), la stratégie de RPA est inclue dans une vision plus large d’automatisation ou de transformation digitale : 

 

Cela implique alors une nouvelle approche en termes de planification. Il ne s’agit plus d’avoir une approche tactique par usage, mais une approche stratégique. La notion de moyen ou long terme peut évidemment varier d’une entreprise à l’autre, mais nous constatons généralement un cadencement sur 3 à 5 ans, contre 6 à 12 mois pour une approche tactique.

A propos de StoryShaper :

StoryShaper est une start-up innovante qui accompagne ses clients dans la définition de leur stratégie digitale et le développement de solutions d’automatisation sur-mesure.

Sources : StoryShaper, Leslie P. Willcocks, Knowledge capital partners

1 comment

Laisser un commentaire