Les défis du secteur bancaire : l’automatisation au service de l’innovation

407 0

Face à la concurrence croissante des fintechs qui attirent les nouveaux utilisateurs avec des paiements et services numériques, les banques traditionnelles doivent rester attractives. Les changements réglementaires stimulent également l’innovation. Étant l’un des secteurs les plus réglementés, les banques doivent protéger leurs clients tout en restant compétitives et en s’adaptant à l’évolution constante du paysage réglementaire afin d’assurer leur viabilité à long terme.  Dans ce contexte instable, l’automatisation leur permet d’innover et d’offrir de nouveaux produits et services plus facilement et à moindre coût. 

Les défis de l’innovation dans le secteur bancaire

1. Rester compétitif dans un environnement hautement concurrentiel

Les banques doivent constamment innover pour rester compétitives dans un secteur encombré et en constante évolution. Les fintechs exploitent activement les nouvelles technologies telles que l’IA, l’apprentissage automatique et l’analyse avancée des données pour offrir des services de pointe à leurs clients. Les banques traditionnelles devront en faire de même pour rester compétitives. Offrir les derniers produits et services par le biais de la technologie contribuera également à leur réputation et à leur image de marque

2. Répondre à l’évolution rapide des besoins clients

Avec les progrès technologiques et l’évolution du comportement des consommateurs, ces derniers s’attendent à des services bancaires plus personnalisés, plus transparents et plus pratiques. La commodité numérique est aussi un facteur devenu déterminant. Ces derniers souhaitent gérer leurs finances en déplacement à l’aide de leur téléphone portable, tout en conservant la possibilité de se rendre dans les agences ou les distributeurs automatiques de billets. Les banques doivent donc proposer une expérience omnicanale cohérente, renforcée par des mises à jour en temps réel.

3. Améliorer l’efficacité opérationnelle

Les innovations dans le secteur bancaire peuvent contribuer à automatiser les processus manuels, à réduire les coûts et à accroître l’efficacité globale des opérations bancaires. Les technologies d’automatisation peuvent aussi contribuer à réduire les erreurs, à accélérer les tâches et à libérer les employés pour qu’ils se concentrent sur des travaux à plus forte valeur ajoutée. Enfin, la numérisation des documents et des données peut faciliter l’accessibilité et la gestion des données. La reconnaissance optique des caractères (OCR) facilite quant à elle la numérisation, le stockage et la récupération des informations de manière sûre et efficace.  

4. Réduire les risques sécuritaires 

La cybersécurité est au cœur des préoccupations lorsqu’il s’agit de banque numérique. L’innovation peut contribuer à atténuer les risques associés à la fraude, aux cyberattaques et à d’autres menaces potentielles pour le secteur bancaire. L’apprentissage automatique peut également être utilisé pour identifier les activités frauduleuses, tandis que la biométrie peut être utilisée pour renforcer la sécurité d’accès. 

5. Créer de nouvelles sources de revenus 

En introduisant de nouveaux produits et services, les banques peuvent créer de nouvelles sources de revenus et s’attaquer à des marchés jusqu’alors inexploités. C’est d’autant plus important qu’il est désormais dépassé de facturer des services tels que les frais de transaction, et qu’en facturant de tels frais, on risque de perdre des clients. Les partenariats avec des fintechs et l’exploration des possibilités de vente croisée et de vente incitative sont un moyen efficace de générer de nouveaux revenus.

L’automatisation comme ressource clé de l’innovation du secteur bancaire

1. L’orchestration des données 

L’automatisation de la collecte et de la consolidation des données est une tâche essentielle pour les banques qui souhaitent innover. En effet, elle permet d’obtenir une vue unifiée et complète de leurs données, qui peut être utilisée pour obtenir des informations plus approfondies, mieux comprendre leurs clients et surveiller les risques potentiels.

Avec des données efficacement orchestrées, les banques sont en mesure d’exécuter des analyses avancées et même d’intégrer des technologies telles que l’IA pour découvrir des informations précieuses, personnaliser les expériences des clients et identifier les opportunités de croissance et d’innovation.

Les données orchestrées constituent également la base du traitement et de l’analyse des données en temps réel. Les capacités en temps réel favorisent la détection des fraudes et les recommandations personnalisées. Celles-ci peuvent à leur tour améliorer l’expérience du client grâce à des offres sur-mesure. Cela offre une amélioration significative de tous les aspects de l’expérience client, depuis l’accueil jusqu’aux interactions personnalisées permanentes.

2. Créer des applications modernes et intuitives

Les applications constituent la base de toute entreprise numérique, et les banques ne font pas exception. Les outils d’automatisation tels que les plateformes low-code et no-code peuvent accélérer le développement d’applications et réduire le délai de mise sur le marché de solutions bancaires innovantes.

Ces applications peuvent ensuite être intégrées aux systèmes bancaires centraux existants, ainsi qu’à d’autres technologies, telles que les plateformes CRM, afin d’améliorer l’expérience des utilisateurs. Les plateformes d’automatisation facilitent l’intégration transparente entre les différentes applications pour un flux de données efficace.

L’automatisation permet également aux banques de faire évoluer leurs applications de manière efficace, afin qu’elles puissent s’adapter aux fluctuations de la demande. La flexibilité de la mise à l’échelle favorise l’adoption de nouvelles technologies, de sorte que les banques peuvent continuellement développer leur offre et s’adapter à toutes les innovations futures qui soutiendront leurs produits et services.

3. Renforcer l’agilité organisationnelle

En troisième lieu, l’automatisation peut aider les banques à rationaliser leurs processus en automatisant les tâches répétitives et manuelles. Cela apporte de l’agilité à la fois en interne sous la forme de gestion de projet, et en externe pour le service à la clientèle. Les outils d’automatisation facilitent la gestion des tâches, la collaboration et la visibilité en temps réel, ce qui aide les banques à hiérarchiser le travail et à fournir des solutions plus rapidement.

Le service client agile se présente bien souvent sous la forme de chatbots automatisés qui peuvent traiter les demandes des clients et les guider à travers les processus de libre-service. Cela libère les employés pour qu’ils se concentrent sur des interactions plus complexes et à forte valeur ajoutée.

A propos de StoryShaper

StoryShaper est une start-up innovante qui accompagne ses clients dans la définition de leur stratégie digitale et le développement de solutions d’automatisation sur-mesure.

Sources : StoryShaper, Bizagi.

Laisser un commentaire