Les nouveaux emplois relatifs à la RPA

180 0
Emplois du futur relatifs à la RPA

Les témoignages clients relayés par les fournisseurs de solutions RPA prouvent chaque jour son efficacité en termes de gains de productivité et de temps. L’automatisation déleste l’humain en lui permettant de se consacrer à des tâches à plus haute valeur ajoutée. Mais alors, quelle forme prendra le travail assisté de logiciels robots ? Il semble qu’une partie sera consacrée à l’approfondissement de rôles et d’activités déjà existantes, mais la RPA va également générer de nouveaux emplois. On note notamment l’apparition d’une grande diversité de postes liés à la RPA sur LinkedIn, Glassdoor, Monster et autres sites spécialisés. Pour l’heure, les entreprises peinent à recruter du personnel qualifié à cause de la nouveauté de cette tendance. Les salaires proposés sont donc très compétitifs.

Un éventail plus large qu’il n’y paraît

Les nouvelles opportunités d’emplois relatifs à la RPA ne s’adressent pas exclusivement aux spécialistes de l’informatique et des technologies d’automatisation. Les entreprises recherchent activement des analystes business capables d’étudier les processus commerciaux et d’identifier leurs possibilités d’automatisation. Aussi, de nombreux postes exigeront d’allier compétences générales et spécifiques pour assurer la liaison entre le département informatique et le reste de l’entreprise. Pour préparer ses équipes à la transformation digitale, des efforts d’évangélisation et de formation devront être faits. D’ailleurs, les principaux fournisseurs de RPA proposent déjà des formations, la plupart gratuitement. C’est le cas de notre partenaire UiPath via la UiPath Academy qui dispense des cours en ligne et des programmes certifiant aux professionnels.

Tour d’horizon des nouveaux emplois relatifs à la RPA

Voici une synthèse des principaux emplois qui émergent autour de la RPA et des compétences requises pour les exercer. Au sein des entreprises les plus avancées dans leur parcours d’automatisation, ils sont souvent regroupés au sein d’un centre d’excellence de l’automatisation.

Développeur RPA : il collabore avec les analystes business RPA pour écrire le code qui automatise les processus de workflow. Ce métier en pleine évolution nécessite de maîtriser les cadres de programmation traditionnels et une plateforme RPA. Le développeur peut aussi être responsable des tests ou de la correction des bugs. Même si les principaux outils RPA utilisent aujourd’hui des techniques low-code, il doit également connaître les flux de contrôle de la programmation, le traitement des exceptions et les structures de données.

Architecte RPA : l’architecte RPA travaille généralement à un niveau plus élevé qu’un développeur RPA même s’ils sont amenés à collaborer très régulièrement. Il crée les plans, les conceptions des workflows et les intégrations qui seront codées par le développeur. Ses attributions recoupent notamment la création de diagrammes de workflow et la documentation stratégique d’un processus avant de l’automatiser. Il doit également être capable de déterminer si l’entreprise tente de pousser trop loin la technologie RPA et si une solution logicielle traditionnelle est préférable.

Analyste RPA : tout comme l’architecte logiciel, l’analyste business peut être formé à la technologie RPA. Il occupe alors une place intermédiaire entre les experts de l’automatisation et les utilisateurs professionnels qui définissent les exigences d’automatisation de processus. La frontière entre développeur et analyste RPA est ténue car ils disposent respectivement d’une vision des outils RPA et des processus métier plus ou moins avancée. Pour sa part, l’analyste RPA doit produire des prototypes d’application, des diagrammes Visio ou des slides qui décrivent les workflows. Au sein d’équipes réduites, il peut aussi être responsable de la bonne utilisation des outils, des modèles et des mesures d’assurance qualité pour les initiatives RPA de l’entreprise. 

Évangéliste / champion RPA : expert de l’automatisation, son rôle consiste diffuser le potentiel et les succès de la RPA, former et perfectionner les nouvelles équipes. Il agit à mesure que les entreprises passent de la validation de principe ou en anglais Proof Of Concept (POC) et des projets pilotes à des initiatives à l’échelle de l’entreprise. Il peut être issu de différents services : informatique, unités commerciales voire de la direction. Il sera amené à prendre une place croissante au fur et à mesure du développement de l’automatisation pour coordonner l’ensemble des équipes en charge des différents projets. 

Superviseur robots : le déploiement de robots intégrés à des capacités d’IA et d’automatisation intelligente nécessite une surveillance humaine permanente. Le superviseur est aussi chargé de vérifier que les algorithmes et règles définis restent alignés sur les objectifs commerciaux. Son rôle est crucial car il doit évaluer la valeur ajoutée pour l’entreprise des robots utilisés sur les processus automatisés. Ce poste requiert de combiner des compétences matérielles et logicielles pour collaborer avec les équipes techniques et commerciales ainsi qu’avec la direction. 

A propos de StoryShaper : 

StoryShaper est une start-up innovante qui accompagne ses clients dans la définition de leur stratégie digitale et le développement de solutions d’automatisation sur-mesure.

Sources : StoryShaper, UiPath, AutomationAnywhere

Laisser un commentaire