Qu’est-ce que l’hyperautomatisation ?

705 0
RPA hyperautomatisation robot

Face à une inflation technologique continue, certains entrepreneurs ou spécialistes informatiques peuvent se sentir désemparés ou démunis. Néanmoins, on constate que les nouvelles tendances à l’œuvre s’inscrivent dans la suite logique des innovations passées. C’est d’ailleurs particulièrement le cas lorsqu’on évoque l’automatisation robotisée des processus (Robotic process automation) ou, plus récemment, « l’hyperautomatisation ». Dans cet article, nous faisons de ce dernier concept notre objet d’étude. Nous tentons d’en cerner les tenants et aboutissants et de vous éclairer sur les opportunités à en tirer.

Automatisation vs hyperautomatisation : quelles différences ?

Alors que l’automatisation s’appliquait au départ uniquement à des tâches isolées mineures et à faible valeur ajoutée, il est aujourd’hui question de la généraliser à l’ensemble des tâches qui interviennent dans des processus, quels que soient leur nature et leur degré de complexité.

C’est cette stratégie d’accélération et d’approfondissement de l’automatisation qu’on nomme désormais « hyperautomatisation ». Voici le constat fait par Gartner et la définition qu’il donne de ce néologisme complexe.

« Les responsables de l’architecture d’entreprise et de l’innovation technologique ne disposent pas d’une stratégie définie pour faire évoluer l’automatisation vers des objectifs tactiques et stratégiques. Ils doivent fournir une automatisation de bout en bout au-delà de la RPA en combinant des technologies complémentaires pour augmenter les processus métier. »

Comment l’hyperautomatisation prend-elle en charge l’automatisation de bout en bout ?

L’hyperautomatisation repose sur la combinaison de plusieurs technologies déjà éprouvées. Concrètement, les plateformes d’automatisation digitalisée des processus (Digital process automation) et la RPA voient leur capacités étendues par l’intelligence artificielle, l’apprentissage machine (machine learning) et le traitement automatique des langues (natural language processing). Par exemple, la RPA peut être utilisée pour imiter le comportement humain tandis que l’intelligence artificielle prend des décisions en s’appuyant sur l’exploitation des données. Les plateformes DPA agissent alors comme orchestrateur du processus.

Les résultats sont notables. L’hyperautomatisation permet d’automatiser des tâches à plus haute valeur ajoutée au sein de processus au long cours en se passant de l’intervention humaine. Elle crée des systèmes entièrement autonomes pour aller jusqu’à l’automatisation de bout en bout des processus d’une entreprise.

L’hyperautomatisation peut-elle piloter l’automatisation des processus à grande échelle ?

L’hyperautomatisation repose avant tout sur une vision stratégique et tactique de l’architecture globale de votre transformation digitale. Un des principaux objectifs d’une organisation qui a automatisé une partie de ses processus est souvent de l’étendre à grande échelle. Cela lui permet d’augmenter son efficacité et de libérer ses employés des tâches répétitives et manuelles. Ils peuvent alors se concentrer sur des activités à forte valeur ajoutée.

Pour l’atteindre, il est possible de répliquer l’automatisation d’un processus performant mené de bout en bout. Celui-ci va être utilisé pour servir de référence à autre processus en s’appuyant sur l’alliance de technologies intelligentes et d’une infrastructure adaptée.

Véritable facteur différenciant, l’hyperautomatisation rend donc votre système d’organisation plus efficace. Il accélère vos opérations quotidiennes et renforce la satisfaction de vos clients et de vos salariés.

L’hyperautomatisation façonne-t-elle des citizen developers ?

Aujourd’hui, l’ensemble des collaborateurs d’une organisation sont impliqués dans la conduite d’une transformation digitale. De fait, ils deviennent acteurs de l’hyperautomatisation des processus.

Ainsi, il est nécessaire que l’entreprise conduise le changement en créant une synergie avec le département des services informatiques. C’est cette collaboration active qui conditionne la réussite d’une transformation aboutie.

L’hyperautomatisation facilite donc l’inclusion des utilisateurs professionnels ou « développeurs citoyens » (citizen developers) en leur permettant de conduire eux-mêmes la transformation. Dès lors, ils peuvent voir et contribuer activement au projet en s’inscrivant dans la conduite du changement de l’entreprise.

Un centre d’excellence peut-il soutenir votre projet d’hyperautomatisation ?

Un centre d’excellence est une composante stratégique de toute transformation digitale aboutie. Dans le cadre de l’hyperautomatisation, il constitue un point de référence et un cadre pour les utilisateurs. Il permet en effet d’évaluer simplement la maturité de la transformation en cours.

Il contribue aussi à réduire les délais d’exécution de l’automatisation et les coûts de production tout en garantissant l’alignement de l’entreprise sur un objectif commun et l’amélioration continue des processus déjà automatisés.

Comment planifier votre processus d’hyperautomatisation ?

Dans le contexte actuel de renaissance de la RPA, il est essentiel que vous évaluiez vos besoins à court et long terme avant de définir vos objectifs d’hyperautomatisation. La création de modèles de processus peut par exemple vous aider à identifier l’état actuel de vos processus d’organisation, leurs insuffisances et les domaines à prioriser. A ce titre, la considération de la compatibilité de vos plateformes est fondamentale. En effet, certaines sont entièrement conçues pour l’automatisation tandis que d’autres doivent pouvoir supporter les intégrations et composants futurs à implémenter.

Une fois faite l’évaluation de vos besoins, vous pouvez débuter l’hyperautomatisation de vos processus. Cette transformation peut notamment passer par l’automatisation digitalisée des processus à l’aide d’une plateforme low-code. Ils seront alors orchestrés avec des robots RPA et d’autres technologies intelligentes. Une fois que vous aurez pu mesurer vos bénéfices, vous pourrez étendre l’automatisation à l’ensemble de votre entreprise. C’est là qu’un centre d’excellence constituera un atout certain.

Il est enfin important de noter que votre processus d’hyperautomatisation passe également par l’éveil des consciences dans votre organisation. Il s’agit de convaincre l’ensemble de vos collaborateurs de vous soutenir dans cette démarche. Le dialogue avec les actionnaires doit vous permettre de fixer les grandes lignes de votre stratégie : déterminer les opportunités offertes par l’automatisation, son suivi et le responsable de l’avancée des projets.

C’est cette stratégie qui vous permettra de survivre au « darwinisme digital » et de dépasser vos concurrents.

A propos de StoryShaper : 

StoryShaper est une start-up innovante qui accompagne ses clients dans la définition de leur stratégie digitale et le développement de solutions d’automatisation sur-mesure.

Sources : StoryShaper, Uipath, « What hyperautomation means for RPA users », Bizagi, « What is hyperautomation and how it could help your business », Gartner

Laisser un commentaire